Chrono Trigger, intemporel chef-d'oeuvre

06 mars 2009
Testé par sur
Disponible sur
4

Si les grands jeux sont ceux qui résistent à l'épreuve du temps, alors Chrono Trigger prouve à l'occasion de cette réédition qu'il mérite amplement sa place au panthéon de l'art interactif. Riche mais pas inutilement complexe, remarquablement écrit et réalisé, ce jeu développé par les plus illustres spécialistes du genre s'offre une version sans doute définitive sur la portable de Nintendo. Souhaitons maintenant que Square Enix daigne sortir en Europe sa suite Chrono Cross, dont l'éventuelle version française trouverait en la DS un support idéal.

Inédit en Europe depuis sa sortie en 1995 sur la Super Famicom de Nintendo, Chrono Trigger sort enfin en France dans une version légèrement retouchée pour la portable DS. Les années ont passé mais ce monument signé Square Enix reste un modèle dont beaucoup de développeurs actuels devraient s'inspirer en termes de finition et de cohérence.

Une expérience tourne mal et nos héros découvrent le voyage temporel.

Dragon Fantasy Z

Royaume de Guardia, en l'an 1000. La population fête son premier millénaire au square de Lynne, du nom de leur ancienne reine. Chrono, un jeune garçon sans histoire de Truce, le village qui accueille la foire, s'apprête à y rejoindre son amie Lucca, bricoleuse excentrique sur le point de présenter une nouvelle invention révolutionnaire. Déambulant parmi les forains, Chrono fait la connaissance d'une jeune fille dont le pendentif réagit étrangement au téléporteur testé par Lucca, au point d'ouvrir un portail temporel. Notre héros décide alors d'emprunter le portail pour secourir sa nouvelle amie et se retrouve projeté 400 ans dans le passé. Il ne s'agit que du début d'une aventure qui le conduira au temps des dinosaures, dans un futur post-apocalyptique ou encore à l'époque de la sagesse universelle... Chrono Trigger est un cas assez isolé dans l'histoire du jeu de rôle japonais, genre dont le maître-étalon Final Fantasy est une saga comptant une bonne quarantaine d'épisodes. Derrière ce titre se trouvent en effet les têtes pensantes de Squaresoft et de son concurrent Enix (aujourd'hui fusionnés) réunies à l'occasion d'un titre unique. Entre autres : le créateur de Final Fantasy Hironobu Sakaguchi, le compositeur Nobuo Uematsu ou l'auteur et dessinateur de Dragon Ball Akira Toriyama, également à l'œuvre sur les jeux Dragon Quest.

L'inoubliable scène du procès.

Retour vers l'aventure

Dans le registre du jeu d'aventure au monde dédoublé, A Link to the Past avait déjà durablement marqué les joueurs adeptes d'énigmes transdimensionnelles. Chrono Trigger reprend ce principe en se basant sur les voyages temporels et offre ainsi de multiples versions d'un même monde. Ces variations sont au cœur d'un excellent scénario qui exploite intelligemment des ficelles connues (descendance contrariée à la Retour vers le futur, modification de l'Histoire par des personnes mal intentionnées etc.) rendues passionnantes par les quêtes et énigmes qui en découlent. En progressant dans l'aventure, vous constaterez ainsi que le moindre personnage, dialogue ou détail du décor a un sens précis et une justification dans un monde d'autant plus crédible que tout y semble à sa place. Cette cohérence entraîne une durée globale (d'une vingtaine d'heures) souvent critiquée par les spécialistes du genre mais profitable au rythme irréprochable du jeu. Une limpidité par ailleurs présente dans le système de combat nerveux et riche en possibilités avec l'apprentissage de techniques groupées impliquant jusqu'à trois personnages. Pour autant, la difficulté reste indulgente et ne provoque pas le rejet de certains joueurs face aux systèmes trop complexes.

Les séquences animées de la version PlayStation sont présentes.

Réédition de luxe

Chrono Trigger DS n'est pas un remake comme cela a été fait pour certains Final Fantasy mais une "simple" réédition, décision justifiée par l'excellence technique et artistique de la version originale. Square Enix a néanmoins inclus les séquences animées de la version PlayStation et profité des possibilités offertes par la portable de Nintendo. L'écran tactile affiche ainsi une carte des lieux visités et, si vous le souhaitez, des icônes de raccourcis pour accéder aux différents menus. Les commandes de combat et d'inventaire, de même que les déplacements, peuvent donc s'effectuer au stylet. Cette version bénéficie également de quelques bonus anecdotiques comme une encyclopédie ou un "mode Pokémon" mais surtout de deux quêtes totalement inédites. Astucieusement intégrées à l'aventure principale et destinées à combler quelques trous scénaristiques entre Chrono Trigger et sa suite Chrono Cross, ces nouvelles séquences ne sont toutefois pas à la hauteur du jeu original, se contentant de recycler des décors déjà connus au travers de tâches peu captivantes. Autre inconnue de cette édition, la version française ne souffre heureusement aucun reproche à l'exception de rares changements de noms qui n'offenseront que les puristes de l'original.
Les Plus
  • Le style parfaitement adapté d'Akira Toriyama
  • Le scénario, excellent
  • La progression et le système de combat impeccablement reglés
  • La 2D à son meilleur
  • Utilisation de l'écran tactile, séquences animées et bonne traduction française : la meilleure version d'un classique
Les Moins
  • L'éternel héros muet