The Fast and the Furious dérape dans l'archipel nippon

17 juin 2006

Écrit par

Alors que le film sort au mois de juillet, The Fast and the Furious fait un petit détour sur PS2 et PSP. Les amateurs de jeux de course arcade retrouveront la recette habituelle. Prenez du tuning à la Need for Speed, des courses illégales à la Juiced et une ambiance tokyoïte digne de la série des Shutoku Battle. Ajoutez à cela les développeurs des 24 Heures du Mans sur Dreamcast, un système de dérapage que l'on espère proche de Ridge Racer et d'OutRun et surtout la licence Fast and Furious. Il ne reste plus qu'à relier ces différents éléments dans un ensemble cohérent ce que n'ont pas réussi à faire des jeux comme Street Racing Syndicate ou RPM Tuning.

The Fast and the Furious ne reprend pas fidèlement la trame du film. Eutechnyx a repris l'ambiance et surtout le style de conduite particulier des pilotes japonais. Des quartiers entiers de Tokyo sont modélisés pour l'occasion et notamment le célèbre périphérique. Côté véhicules, le jeu propose de nombreux modèles de constructeurs nippons tels que Mazda, Mitsubishi, Honda, Nissan, Acura ou Subaru. Comme dans tout bon jeu de tuning, il sera possible de personnaliser sa carrosserie, son moteur, sa décoration avec de nombreux kits disponibles...

La grosse nouveauté du gameplay se situe dans sa conduite tout en dérapage. Comme dans le film, les drift seront au coeur des mécanismes du jeu avec certainement un moteur physique performant. Eutechnyx annonce un système de vibration qui simulerait la sensation de dérapage. Les développeurs promettent que la conduite sera accessible à la fois aux novices et aux pros. Un mode online jusqu'à 4 sera également de la partie pour prolonger le plaisir de pilotage.

The Fast and the Furious sort sur PS2 et PSP en fin d'année 2006.