Close Combat: First to Fight, la gueule de l'emploi

15 sept. 2004

Écrit par UnexpectedGuest

Ce n'est pas parce que dans un FPS à la première personne, on ne voit jamais sa propre tête qu'on se moque de son propre minois. Ce n'est pas parce qu'on regarde rarement celui de ses propres coéquipiers qu'on aime partir au combat avec des horreurs sans nom. Alors pour les esthètes que nous sommes, Atomic Games a particulièrement soigné les visages des GI virtuels qui peupleront Close Combat: First to Fight, sa prochaine œuvre en cours de gestation.

Oui, c'est vrai, ça tend un peu vers du The Sims là, avec le treillis en plus. Les vrais Marines sont tous aussi beaux gosses ? Hé bien oui, car les visages ci-dessous sont modélisés à partir de véritables Marines, qui servent en ce moment l'oncle Sam aux quatre coins de la terre.

L'histoire ne dit pas si les méchants ont aussi fait don de leurs meshes Maya à Atomic Games, mais on peut s'interroger sur le mélange de plus en plus intime entre les jeux video et la réalité : théatre actuel, hommes réels... On peut jouer à tout, si on fait bien la part entre le monde du jeu et la vraie vie, dehors, là. Pas facile de continuer à ne pas tout mélanger si les jeux vont si loin dans le rapprochement avec la réalité, l'actualité même.