Zack mérite bien mieux qu'un Zero

23 janv. 2012
Testé par sur
Disponible sur
3

Malgré ses imperfections et même s'il ne renouvelle pas le genre, Zack Zero est un petit jeu agréable, se laissant parcourir sans problèmes. Il est également bien pensé. Mêlant savamment les phases d'action et de réflexion, le fruit de l'équipe de Crocodile se savoure sans modération du début à la fin. Du haut de sa dizaine d'heures requises pour en voir le bout, Zack Zero est cependant affublé de quelques défauts, à l'instar d'une caméra pas toujours bien cadrée, d'une jouabilité parfois un peu raide et d'une voix off particulièrement pénible. Sans grandes prétentions, le titre est donc à la fois plaisant et reposant à jouer. Alors dépêchez-vous que diable, et volez au secours de votre bien-aimée qui vous attends !

Vous aimez les jeux de plates-formes mêlant à la fois action et réflexion et où vous incarnez un héros à la combinaison capable de manier la terre, le feu et la glace ? Alors n'hésitez plus, Zack Zero, petit jeu sans grande prétention disponible sur le PlayStation Network est fait pour vous !

"T'as d'beaux yeux toi tu sais !"

Marlène Sasseur ?

Dépêchez-vous ! Votre bien-aimée Marlène a été kidnappée par le vil Zulrog, et il compte bien ne pas la laisser s’échapper si facilement que ça. Il vous propose un échange : votre chère et tendre contre quelque chose dont il a énormément besoin et que vous venez tout juste d’acquérir. Néanmoins, comme tout bon chef extra-terrestre belliqueux et fourbe à souhait qui se respecte, Zulrog se sert de cet échange pour fomenter un guet-apens afin de vous capturer et vous réduire définitivement au silence. Bref, vous l’aurez compris, Zack Zero ne brille pas par son scénario. D’autant plus que la progression est entrecoupée par des cinématiques présentant des images fixes, accompagnées d’une voix off tellement mauvaise et agaçante qu’elle en devient même risible. Toutefois, vous passerez aisément sur ces lacunes pour vous focaliser bien vite sur le cœur même du jeu, à savoir son gameplay.

Ramasser ces boules vertes vous aidera également à monter de niveau.

Zack⁴

Le gameplay repose intégralement sur la combinaison multifonctions de Zack. Elle permet de vous transformer en pierre, feu ou glace, soit autant de possibilités pour combattre et déjouer les pièges vous barrant la route. Tout du moins au début. A peine quelques minutes après vous être lancé à la rescousse de votre dulcinée, une terrible chute vous retire la majorité de vos pouvoirs. C’est ainsi que vous vous retrouvez avec le plus strict minimum en termes de capacités. Vous voilà donc dans l’obligation d’améliorer au plus vite votre tenue moulante en dézinguant de l’extra-terrestre à tout va. Pour ce faire, plusieurs choix s’offrent à vous. Tout d’abord, il y a le pouvoir de feu. Il rend vos cibles à l’état de cendres et vous permet d’avancer beaucoup plus vite qu’avec n’importe quel autre pouvoir. Ensuite, la glace peut geler momentanément vos adversaires et ralentir également le temps. Enfin, la roche vous ralenti considérablement mais vous offre une puissance de frappe fortement augmentée. La quatrième et dernière solution est le mode "normal" de la combinaison avec laquelle vous ne pouvez qu’envoyer des sortes de boomerangs mortels sur vos ennemis et sauter. Les quatre différentes façons d’utiliser la combinaison de Zack sont donc complémentaires et proposent de multiples possibilités fort sympathiques.

Le passage dans la base extra-terrestre est très sympathique.

Un terrain de jeu varié

Du côté de la réalisation technique, Zack Zero assure plutôt bien pour un jeu indépendant. Les graphismes se révèlent être largement honnêtes, et même si certaines textures ne sont pas toujours très réussies, les environnements ont le mérite d’être variés et surtout bien architecturés. C’est ainsi que vous découvrez au fur et à mesure de vos péripéties homériques des grottes peuplées de petits êtres sans défenses, une base pullulant d’extra-terrestres à tous les étages ou encore une poche de magma en fusion. Quant à la bande-son, elle remplie bien son travail, malgré la présence d’une voix off lamentable et pas crédible pour un sou venant noircir le tableau. Au niveau de la maniabilité, aucun problème, hormis une caméra parfois capricieuse et le fait que Zack soit de temps en temps un peu raide dans ses sauts. Enfin, la difficulté est bien dosée. Jamais vous ne risquerez de grincer des dents, mis à part peut-être le début où vous vous retrouvez démuni de la quasi totalité de vos pouvoirs. Remonter la pente peut donc se révéler être un peu ardu lors de la première heure de jeu. Mais ce n’est rien comparé au reste de l'aventure qui se fera avec fluidité et un enthousiasme certain.
Les Plus
  • Des graphismes soignés avec des décors variés
  • Des musiques discrètes mais de bonne facture
  • L'alternance action/réflexion bien dosée
  • La combinaison de Zack
Les Moins
  • Le scénario qui tient sur un post-it
  • Les dialogues et la voix off très agaçants