LittleBigPlanet, le pari communautaire

09 déc. 2008
Testé par sur
2

Est-ce que vous croyez en Internet ? Si vous aimez les vidéos débiles, les forums, les trolls et la tribune, nul doute que vous allez répondre "oui". Mais question jeu, que pensez-vous d'Internet ? Que pensez-vous du jeu en ligne ? Du comportement des joueurs ? Ah, tout de suite, c'est moins drôle. Entre les tricheurs, les rigolos qui font les courses à contre sens, ceux qui se déconnectent à la dernière minute pour éviter de perdre et les joueurs qui insultent les autres, les parties en ligne sont parfois navrantes. C'est pourtant à ce bastion libertaire que s'attaque courageusement LittleBigPlanet, en osant offrir un jeu incomplet. Ou plus exactement : un jeu à compléter en ligne. Un pari audacieux qui ne fait pas l'unanimité, évidemment.

Changez de look en un clin d'oeil !

Un univers en carton

LittleBigPlanet est un jeu grand public, c'est évident. Dès la première partie, le ton est donné. Le jeu commence par un tutoriel obligatoire qui apprend à marcher, courir, sauter, faire des grimaces et changer de look. C'est simple, c'est drôle, et bien que le tout soit ultra rudimentaire, l'accueil est sympathique et agréable : l'univers, le design et le héros Sackboy en toile de jute y sont pour beaucoup. Car la première vraie réussite de LittleBigPlanet, c'est son monde étonnamment vivant et sympathique, coloré, fourmillant de vie, doté d'une vraie personnalité. Si vous connaissez les films de Michel Gondry, notamment La science des rêves, vous ne serez pas dépaysés : le look carton, bois, laine et autre tissus ou matières tendance maternelle font mouche et évoquent l'enfance sans trop de problèmes.

Créer des formes complexes est très simple.

Plus qu'un jeu : un éditeur

C'est après que ça se complique. Sous prétexte de proposer un jeu accessible à tous, il faut passer par un mode Histoire pour tout débloquer : au début, le jeu est informe et vide, tout simplement. C'est dans le mode Histoire à la difficulté très progressive que vous allez récupérer des objets indispensables pour atteindre enfin le vrai cœur du jeu : la création de contenu. Non rémunérée. En gros, LittleBigPlanet n'est qu'un gigantesque éditeur de niveaux qui vous permet de faire tout, et surtout n'importe quoi. A partir des matériaux collectés dans les niveaux, des objets récupérés, des textures débloquées, vous assemblez, vous vous la jouez Playschool. Évidemment, avec une manette, c'est moins facile qu'au clavier et à la souris ; et les possibilités sont moins nombreuses qu'un éditeur de niveau sur PC, au hasard. Mais les raccourcis sont bien pensés et les limites aussi. LittleBigPlanet est un jeu de plate-forme en 2D avec des éléments en 3D : autant dire que la progression toute linéaire oblige à créer des niveaux horizontaux ou verticaux, à l'ancienne.

Tout le jeu tourne autour de la création de niveaux.

Oui, mais c'est amusant ?

Ce type d'orientation, très particulière, transforme le mode solo en tutoriel assez court. Le but : voir ce qu'il est possible de faire grâce à l'éditeur et récupérer des éléments pour l'utiliser. LittleBigPlanet pose du coup une question très intéressante : à 70 € le jeu, n'est-ce pas un peu l'arnaque ? Surtout que du contenu supplémentaire, parfois gratuit, parfois payant, est également proposé sur le PlayStation Store. Évidemment, ceux qui ne savent pas qu'il faut une connexion Internet pour profiter vraiment du jeu risquent d'apprécier moyennement. Pour les autres en revanche, c'est plus compliqué. D'abord, à vous de voir si vous aimez créer des niveaux... ou non. Peut être rêvez-vous de devenir un jour créateur de jeu. Ou de postuler comme level designer : dans ce cas, LittleBigPlanet fait office de très sympathique bac à sable. Reste sinon la possibilité de profiter des niveaux déjà crées par les autres. Mais là, l'intérêt varie énormément. Malgré les filtres, notamment le plus efficace : par popularité, il faut bien reconnaître que l'intérêt est souvent médiocre. Les joueurs ont moins de talent que les développeurs, même si les bonnes surprises sont quand même au rendez-vous. De temps en temps. Êtes-vous prêts à essayer dix niveaux moyens avant d'en trouver un vraiment cool ? Parce que c'est à ça que se résume LittleBigPlanet, finalement.

La maniabilité pose souvent problème.

L'erreur qui met tout le monde d'accord

Après, il est possible de faire encore plus simple. Si les avis sont partagés sur cette participation volontaire et gratuite des fans au contenu même du jeu, principe bien gonflé quand même dans le cadre d'un jeu payant, tout le monde se met d'accord sur un point : la maniabilité est ratée, tout simplement. La gravité lunaire rend les sauts très imprécis, une catastrophe dans un jeu où on passe son temps à sauter de plate-forme en plate-forme, à éviter des obstacles, des pièges, des ennemis et à attraper des bonus suspendus en l'air. Que ce soit en solo ou en multi, LittleBigPlanet se gaufre atrocement sur ce qui constitue hélas le cœur de son gameplay. Carton rouge direct. Autre soucis technique, tout aussi gênant : le jeu rame un peu en multijoueur, dès que vous jouez à deux. A quatre, c'est pire. Curieux aussi ce choix de vouloir afficher tous les joueurs à l'écran, quitte à faire disparaître ceux qui sont trop loin - ce qui revient à les laisser mourir, vu qu'il est quasi impossible de rejoindre ses amis dès que son avatar n'est plus à l'écran. Chaque joueur ayant sa TV en multi, il aurait été plus logique de centrer la vue sur le Sackboy que chaque joueur contrôle. Du coup, difficile de recommander ce jeu. A moins de vraiment accrocher au design très mignon, au point de fermer les yeux sur les défauts ; ou d'apprécier cette dimension communautaire au fort relent d'exploitation. Mais aujourd'hui, c'est un peu ça le communautaire : la monétisation des espaces de créativité et de liberté.
Les Plus
  • Un design super sympa
  • Une idée originale : faire travailler les joueurs
Les Moins
  • La maniabilité vraiment mauvaise
  • Il faut une connexion Internet
  • Des niveaux conçus par les joueurs très inégaux, fatalement
  • Ça rame en multijoueur
  • C'est plus un éditeur de niveaux qu'un jeu à part entière (sauf pour le prix !)
Résultat

LittleBigPlanet est un jeu très imparfait dont l'intérêt dépend des joueurs ! Vendu au prix cher, il ne se suffit pas à lui-même : ceux qui n'ont pas de connexion Internet vont pleurer un grand coup devant le vide abyssal du mode solo, gros tutoriel destiné à récupérer des éléments pour construire ses propres niveaux. Le vrai intérêt du jeu, c'est en effet de créer du contenu puis de le mettre à disposition des autres. Une idée gonflée, qui dans les faits donne beaucoup de niveaux moyens et quelques pépites, heureusement. Reste à savoir si vous aimez construire des niveaux, en tester des moyens, tomber de temps en temps sur des bons. Et surtout : si vous supportez les sauts imprécis, source de Game Over à répétition. Ça fait quand même beaucoup de points négatifs qui entachent le plaisir de jeu, même si le design sympathique rend LittleBigPlanet très attachant.