Un Max Payne, c'est bien mais cinq, c'est mieux

25 sept. 2003

Écrit par

Cinq vidéos in game de Max Payne 2 (dont 3 inédites), c'est autant de raisons de craquer pour la suite du jeu d'action le plus "polarisé" du moment. Le Bullet Time y apparaît comme encore mieux réglé, les effets lumineux et l'environnement graphique semblent irréprochables. On a même droit à une graphic novel, ces fameuses saynètes en bandes-dessinées qu'on trouvait déjà dans l'original, nettement plus immersive et crédible que les précédentes.

Mais, une fois cette excitation principalement visuelle terminée, on ne peut s'empêcher de craindre qu'avec Max Payne 2 un nouveau pas dans l'esthétisation de la violence soit franchi. Ca ne dure pas bien longtemps mais ça fait réfléchir, vous verrez.